Roger Larivière est bien connu en Abitibi pour son expertise de la forêt boréale.  Saviez-vous qu’il porte aussi un intérêt soutenu pour la permaculture? 

J’en ai parlé avec lui ce matin.

 

Qu’est-ce qui l’interpelle dans le mouvement de la permaculture?

M Larivière m’explique que c’est principalement lié aux saines habitudes de vie. La permaculture encourage une alimentation et plus saine et l’activité à l’extérieur et en plein air. Ceci correspond à ses valeurs.

Quelle est la plus grande barrière à promouvoir la permaculture au Québec?

Selon lui, c’est définitivement une question de publicité, il constate une méconnaissance du sujet dans la population. Bien qu’il y ait des petits noyaux de gens qui s’informent et la pratique, la permaculture reste un concept abstrait pour la majorité des gens. Ceux-ci ont besoin d’exemple concret, de voir qu’est-ce que ça à l’air un terrain développé en permaculture, de visiter les gens qui en vivent.

Finalement, il nous offrira une conférence sur le chaga, pourquoi doit-on s’intéresser à ce champignon?

M Larivière s’intéresse au chaga puisque c’est un des champignons ayant les plus grandes propriétés médicinales. Utilisé depuis des centaines d’années en médecine traditionnelle, des recherches sont présentement en cours pour confirmer les propriétés historiquement associées au chaga.

 

Vous voulez en savoir plus sur la permaculture, rencontrer des passionnés et assister aux conférences de Roger Larivière?

Le rendez-vous est ce dimanche 5 mai au Complexe Hôtelier Amosphère.

%d blogueurs aiment cette page :