Avez-vous toujours eu la fibre écologique ou avez-vous fait un tournant en court de route?

Je n’ai pas toujours eu la fibre écologique. Il y a quelques années, j’ai réalisé que nous polluions énormément sans se soucier des conséquences de nos gestes. J’aime beaucoup écouter des documentaires, car ils nous font réfléchir énormément sur notre mode de vie et ses répercussions. J’ai donc entamé des démarches concrètes à la suite du passage de Mme Béa Johnson à l’émission Tout le monde en parle. Elle m’a injectée une dose de courage et la voir aller me démontrait hors de tout doute que c’était possible que j’y arrive également.

 

Y a-t-il un lien entre votre travail actuel et votre philosophie de vie?

Bien évidemment. Bien que je sois infirmière de profession, j’aime bien dire que la santé est étroitement liée. Notre santé est déterminée par la qualité de ce que nous consommons, ainsi que la qualité de l’air que nous respirons. Qui en est responsable de cette qualité ?  Et bien chaque humain sur cette planète. Nous côtoyons toutes sortes de maladies qui n’étaient pas si fréquentes autrefois et qui sont de plus en plus virulentes. Donc depuis que je suis copropriétaire d’une boutique de vrac, le lien est encore plus étroit avec ma philosophie de vie. En Abitibi, il manquait une boutique de vrac pour rendre le mode de vie zéro déchet accessible à tous. Pour le moment, nous sommes les seules à offrir des aliments en vrac, des produits d’entretien ménager, de soins corporels et biens d’autres produits qui offrent des alternatives plus vertes. Nous sommes fières d’avoir un lien aussi étroit entre la santé et l’environnement.

 

Par rapport au mode de vie respectueux de l’environnement, quel changement a été le plus significatif pour vous? Ou le changement le plus difficile?

Un des nombreux signes les plus significatifs pour moi a été de voir mes poubelles disparaître pour ne faire place qu’à une toute petite chaudière qui ne se fait vider qu’une fois aux 3 semaines environ. Il ne faut pas penser qu’il a été facile de changer nos habitudes, car nos habitudes sont bien ancrées et il est loin d’être évident de les changer. Notre société est faite pour consommer et dépenser énormément d’argent. Vous seriez surpris de voir combien d’argent et de temps je sauve par année. Il est bien évident que je n’ai jamais de temps libre, car je l’utilise pour être le plus performante possible. Alors que si je vivais encore dans mon ancien mode de vie, il serait impensable de faire tout ce que je fais aujourd’hui pour moi et ma famille. N’oubliez surtout pas qu’être non conformiste demande un certain courage, ne baisser pas les bras vous y arriverez même si on cherche à vous décourager. 

 

Quelle serait la principale recommandation que vous feriez à quelqu’un qui veux adopter un mode de vie respectueux de l’environnement?

Il faut absolument utiliser la règle des 5 R qui sont : refuser, réduire, réutiliser, recycler, composter. Si vous n’utilisez pour le moment que la première qui est de REFUSER, vous constaterez qu’il y a beaucoup de choses non essentielles et de mauvaise qualité qui cesserons d’entrer chez vous. Je parle de dire non aux articles promotionnels, aux cartes d’affaires, aux (bébelles) qui ne valent rien. Arrêter de regarder les publicités qui vous suggèrent d’acheter des choses complètement inutiles pour vous. Ne laisser plus entrer les publisacs chez vous et faites la guerre aux pamphlets de publicité. Vous resterez tellement surpris que ce geste si simple (REFUSER) aura un impact majeur sur vos poubelles et votre mode de vie.

 

Que faites-vous pour vous amuser lorsque vous n’êtes pas occupée à sauver la planète?

M’amuser…? Je dois vous avouer que la dernière année a été courte pour le verbe s’amuser. Entre trois jeunes enfants, une carrière d’infirmière et la naissance de notre boutique, il ne me reste pas beaucoup de temps pour m’amuser. Je dois avouer que tout mon temps libre que je peux trouver, je le passe en compagnie de mes enfants et mon conjoint. Je transmets ma passion de la nature à ma famille. L’été nous avons deux potagers et une serre. À l’automne je canne de nombreux légumes et fruits. Je fais toutes mes recettes que ce soit pain de ménage, biscuits, sauce à spaghetti…Je veux avoir le contrôle de ce que je mange et de ce qui nourrit mes enfants. Nous aimons être à l’extérieur. L’hiver nous pratiquons la raquette. Nous mangeons en forêt. Nous pratiquons mon conjoint et moi le plaisir de l’ébénisterie quand il nous reste du temps maintenant que nous avons tous ces projets qui meublent notre vie. Dans quelques temps, j’aimerais débuter le cours en design de bâtiment écologique de SolutionEra pour rendre ma maison encore plus verte pour continuer le mouvement que j’ai instauré chez moi et qui respecte nos valeurs les plus profondes…Donner une chance à notre planète, apprendre à nos enfants que nous devons faire en sorte de prendre les bonnes décisions pour pouvoir habiter sur cette sphère qu’on appelle la planète terre.

Suivez les liens ci-dessous pour en savoir plus sur La Permaculture, l’équipe de direction locale, et la Journée internationale de la Permaculture Amos 2018

CLIQUEZ L’IMAGE POUR VISITER NOTE PAGE D’INTRODUCTION À LA PERMACULTURE

%d blogueurs aiment cette page :