Avez-vous toujours eu la fibre écologique ou avez-vous fait un tournant en court de route?

De nature nomade, aimante de la nature j’ai toujours été proche de celle-ci.  Donc l’environnement et sa protection est importante pour moi depuis ma tendre enfance!  Cependant, il y a eu, oui, un tournant dans ma vie où j’ai commencé à poser des gestes concrets pour la préservation de notre planète.  Le déclic s’est fait après avoir entendu parlé du mode de vie zéro déchet par Béa Johnson.  Je me rappelle avoir été en admiration totale devant la quantité de déchet produit par elle et sa famille qui se résume à un petit pot Masson.  Et c’est ainsi que j’ai débuté ma démarche vers le zéro déchet.

 

Y a-t-il un lien entre votre travail actuel et votre philosophie de vie?

Je suis infirmière et oui je crois que la santé du corps est étroitement liée avec notre environnement.  Si nous buvons de l’eau contaminée par la pollution,  il est évident que nous tomberons malade.  Ainsi  en est-il avec l’air que nous respirons, le milieu environnant dans lequel nous évoluons et dans lequel notre nourriture pousse.   

 

Par rapport au mode de vie respectueux de l’environnement, quel changement a été le plus significatif pour vous? Ou le changement le plus difficile?

Par définition faire un changement demande toujours d’investir du temps et de l’énergie.  Donc chaque étape d’un processus de changement demande des efforts plus ou moins grands.  Pour ma part, le changement le plus significatif, car aussi le plus visuel, est d’avoir vu mes poubelles fondre.  Je sors mes poubelles environ une fois par mois et encore.  Mon compost, lui, je le sors plus souvent!!! 😉   Un autre défi a été de faire le ménage des armoires, de donner une 2ème vie à des objets que je gardais au cas où et qui étaient stockés depuis belle lurette.  J’ai eu un drôle de dilemme entre mon attachement à un objet dont j’avais oublié l’existence et mon désir de tendre le plus près du zéro déchet.   Je peux vous garantir que ces objets ne me manquent absolument pas et quelle économie de temps lorsque je fais le ménage! 

 

Quelle serait la principale recommandation que vous feriez à quelqu’un qui veux adopter un mode de vie respectueux de l’environnement?

Je dirais d’y aller étape par étape et de se laisser le temps.  On ne devient pas zéro déchet en quelques semaines.  Un principe simple est de suivre la règle des 5 R : refuser, réduire, réutiliser, recycler et composter.  Vous verrez que le simple fait de suivre la première étape en refusant des objets, des cadeaux, qui nous sont inutiles par exemple,  diminuera de beaucoup vos déchets.  Ceci peut paraitre simple et banal mais détrompez-vous.  Lorsqu’on accepte une carte d’affaires, par exemple, on envoie comme message que ce n’est pas grave d’abattre un arbre pour une carte et cette pratique continue puisque c’est le concept de l’offre et la demande.  S’il n’y a plus de demande pour des cartes d’affaires et bien nous arrêterons d’en produire et ainsi nous sauverons des forêts et des rivières qui ont servi à l’industrie de la carte d’affaires!!

 

Que faites-vous pour vous amuser lorsque vous n’êtes pas occupée à sauver la planète?

Comme je vous disais plus haut, je suis une grande aimante de la nature.  Pour moi plaisir rime avec activités à l’extérieur.  Je me sens particulièrement bien lorsque je fais de la randonné pédestre en forêt, que je pêche (de façon écoresponsable bien sûr!) en famille et entre amis.  Raquette, ski de fond, vélo, course à pied sont les différentes activités à lesquels je m’adonne avec grand bonheur. L’été je cultive mon jardin et j’aurai sous peu une serre à mon plus grand enchantement.  J’ai aussi appris à cuisiner plus et mieux.  Il est important de me nourrir sainement.  Quel satisfaction lorsque je réussis à la fin de la semaine à  vider mon frigidaire sans aucun gaspillage alimentaire ni déchet!  Dans des moments plus relax, j’aime bien écouter des documentaires sur l’environnement, l’alimentation, l’impact des humains sur la planète…quoique je ne qualifierais pas ça d’amusant puisque les informations racontées dans ces documentaires sont plus alarmantes qu’amusantes, les sujets m’intéressent grandement et m’encouragent à continuer ma démarche de protection de l’environnement.

Suivez les liens ci-dessous pour en savoir plus sur La Permaculture, l’équipe de direction locale, et la Journée internationale de la Permaculture Amos 2018

CLIQUEZ L’IMAGE POUR VISITER NOTE PAGE D’INTRODUCTION À LA PERMACULTURE

%d blogueurs aiment cette page :